C2i : Certificat Informatique et Internet

C2i : présentation générale

Une formation pour les étudiants

Le certificat informatique et internet atteste de compétences dans la maîtrise des outils informatiques et réseaux.

Il est institué dans le but de développer, de renforcer et de valider la maîtrise des technologies de l’information et de la communication par les étudiants en formation dans les établissements d’enseignement supérieur.

Le C2i niveau 1

rassemble les exigences applicables à tous les étudiants et les stagiaires de formation continue. Ce premier niveau doit être acquis au plus tard au niveau de la licence mais de préférence dès le début des études supérieures. Il sera à terme exigible à l’entrée à l’IUFM.

  • Le C2i Étudiant : voir

 

Le C2i niveau 2

fait l’objet d’exigences plus élevées en fonction des orientations professionnelles des formations dispensées (à travers les enseignements de pré-professionnalisation et en fonction des spécificités de chaque filière). Ce second niveau doit être acquis au niveau du Master 2.

Les C2i niveau 2 sont les suivants :

- le C2i "Enseignant",

- le C2i "Métiers du droit"

- le C2i "Métiers de la santé"

- le C2i "Métiers de l’ingénieur"

- le C2i "Métiers de l’environnement et de l’aménagement durables"

 

Pour en savoir plus : portail des C2i

 

Le C2i pour tous les BTS

L’expérimentation conduite en 2011 a débouché sur une généralisation de la validation du C2i à tous les étudiants de STS dès 2012.

Tous nos étudiants de BTS ont dès à présent la possibilité de s’inscrire pour valider leur C2i !

Une lettre de M. le Recteur a été envoyée le 02 mars 2012 à tous les chefs d’établissement pour permettre la mise en place de ce dispositif. x_fichiers/c2i_pour_tous_les_bts_courrier_recteur.pdf

ll s’agissait en premier lieu de répondre à l’enquête en désignant un "enseignant référent C2i"  pour son établissement ainsi que le nombre d’étudiants susceptibles de s’inscrire.

 

Martine Lizambert, CTICE-adjointe, Didier Chadourne, IA-IPR et Jean-Louis Monino, Maître de conférences, chargé de mission C2i à l’UM1 se sont appuyés sur l’équipe académique pilotée par Nicolas Duprey pour permettre cette généralisation.


Attention : Il s’agit à la fois de passer la certification mais aussi de bénéficier d’une plateforme d’auto apprentissage afin de permettre à nos étudiants de se préparer à la passation de l’épreuve.

La mise en oeuvre de la certification C2i dans votre lycée

 

Foire aux questions

Retrouvez les réponses aux principales questions posées dans le cadre de la mise en oeuvre du projet C2i pour tous.

Comment inscrire mon lycée au dispositif académique du C2i ?

Dans le cadre d’une convention cadre entre le rectorat et l’Université de Montpellier, une convention est signée entre chaque lycée et l’Université de Montpellier.
Pour plus de renseignement, merci de contacter le chargé de missin C2i auprès le la Délégation Académique au Numérique (DAN) : Catherine Andriuzzi (catherine.andriuzzi@ac-montpellier.fr)

 

Quels sont les modalités de passation du C2i ?

Il est rappelé que ce certificat atteste de l’acquisition de compétences et qu’en conséquence les modalités de certification se traduisent par la validation ou non des compétences.

Les modalités de certification définies dans la circulaire n°2008-122 du 4-8-2008 parue au B.O. n° 33 du 4 septembre 2008 comprennent deux parties :

  • Une partie théorique sous forme d’un QCM, d’une durée de 45 minutes, sur la base de réponses apportées à un questionnaire de 45 questions couvrant les neuf domaines du référentiel national (cinq questions par domaine). Ce questionnaire est constitué par recours à la banque nationale de questions alimentée en concertation avec les établissements certificateurs.

La validation positive de chaque domaine sera acquise si le score obtenu est au moins égal à 50 sur 100. Cette partie sera obtenue si chacun des neuf domaines est validé.

  • Une partie pratique sous forme d’une étude de cas, d’une durée de 45 minutes, couvrant les neuf domaines du référentiel, qui s’organise sous forme d’activités concrètes sur les logiciels usuels utilisés par nos étudiants.

Chacune des activités pourra conduire à la validation d’un ou plusieurs items dans un ou plusieurs domaines du référentiel.

Cette partie sera obtenue lorsque les 9 domaines de compétences seront validés. Un domaine est obtenu par la validation d’au moins 80 % de ses items.

  • La certification C2i® niveau 1 est attribuée après obtention de chacune des deux parties.

 

Concrètement comment se passe la certification dans mon établissement ?

  • Chaque étudiant est sur un poste informatique. Il ouvre une session personnel sur le portail de passation du C2i.
  • Une session de 2 heures est ouverte par l’UM. Durant cette session, chaque étudiant inscrit de mon lycée réalise le QCM et l’EDC mises à disposition.
  • L’établissement est garant du bon déroulement de chaque session en la présence du référent C2i et du/des collègue(s) de la classe (surveillance, bon fonctionnement informatique...).

 

Que se passe-t-il si nos étudiants n’obtiennent pas leur C2i ?

  • En cas d’échec à la certification C2i® niveau 1, une attestation est remise au candidat. Elle précise pour la partie pratique les domaines de compétences obtenus et pour la partie théorique son obtention éventuelle.
  • Le candidat garde le bénéfice des éléments obtenus pour une prochaine session de certification.

Aussi, il est conseillé d’inscrire les étudiants de première année, de leur permettre de s’autoformer sur la plateforme d’apprentissage pendant l’année, et de leur faire passer le C2i en fin de première année. Ainsi ceux qui n’auraient pas leur C2i pourront continuer à s’autoformer et repasser les compétences manquantes en 2eannée pour valider le C2i.

Combien y a-t-il de session de certification par an ?

Le nombre des sessions de certification par année est déterminé conjointement par l’UM, le groupe de pilotage académique et les lycées.

Actuellement, les sessions sont demandées sur la plateforme collaborative Online par l’enseignant référent C2i de votre établissement (demande au groupe de pilotage d’ouvrir une session tel jour ou tel autre demi-journée).
Le nombre de session dans l’année n’est pas limité.

La seule contrainte est de ne pas organiser de sessions le vendredi après-midi, plage réservée pour inscrire les candidats de la semaine suivante et éditer/diffuser les résultats des sessions de la semaine.

 

Qui délivre le certificat ?

Les certificats seront délivrés par un jury unique et spécifique au C2i® niveau 1 désigné par le responsable de l’UM et présidé par un enseignant-chercheur. Ce jury comporte des membres permanents et des membres invités en fonction des origines des candidats.

Quelles sont les modalités d’autoformation proposées à nos étudiants ?

  • Dans le cadre d’un accord signé depuis 15 juillet 2005, OnlineFormapro propose un dispositif de création et de gestion de formations à distance et des modules de formation et d’évaluation concernant l’ensemble des établissements et services dépendant du Ministère de l’Éducation Nationale de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (universités, grandes écoles, ESPE, lycées, collèges, écoles, Rectorats, Inspections Académiques, Administration Centrale...). Plus de détails
  • Une plateforme spécifique Online de l’UM a été mise en place pour le C2i.
  • Chaque enseignant peut mettre en place soit un parcours standard (donnant accès à une série type de modules d’autoformation soit il peut individualiser le parcours en affectant les modules dont chaque étudiant a besoin pour se préparer. Ce peut être particulièrement intéressant pour les 2e années qui repassent leur C2i par exemple.
  • Les modules sont développés sur différents outils pour préparer à la validation d’une même compétence. Par exemple, une compétence sur un navigateur internet sera disponible soit sur FireFox soit sur Internet Explorer ; pour du traitement de texte soit sous OpenOffice soit MicrosoftOffice etc.

L’objectif est d’évaluer l’étudiant sur l’outil qu’il manipule le plus régulièrement.

  • L’accès des étudiants et des collègues responsables de leur classe se fait là : http://um1-online.com/
  • La plateforme d’autoformation est accessible en permanence depuis tout poste connecté à Internet. Il suffit de s’identifier avec le login et mot de passe fournis après l’inscription.

 

Autres ressources d'autoformation :

 

► Université de Montpellier :PORTICES, des exercices pour le C2i.

► Un site de formation CIIMES (C2i mutualisé pour l’enseignement supérieur) : accès à des cours et exercices pour les différents modules du C2i.

 

Un étudiant inscrit en première année devra-t-il payer à nouveau son inscription en seconde année ?

  • Non. chaque étudiant s’inscrit pour les deux années de BTS et il peut le repasser s’il n’obtient pas totalement son C2i au bout de la première année.
  • Un étudiant qui quitte l’établissement reçoit une attestation des compétences validées. Il pourra repasser ensuite en candidat libre ou dans le cadre d’une autre formation la fin de son C2i.

 

Qui peut passer le C2i ?

Au sein des lycées publics et privés sous contrat :

  • Les étudiants de BTS 1re et 2e année
  • Les étudiants de DCG1 et DCG2
  • Les étudiants de classes préparatoires aux grandes écoles

 

Quel est le coût du C2i ?

L’inscription par le lycée de ses étudiants pour l’ensemble de la durée de leur formation leur permet de bénéficier :

  • de la plateforme d’autoformation (Online)
  • d’autant de sessions d’examen que son lycée en organise

Cette inscription est de 3 euros par étudiant pour l’année scolaire 2014-2015.

L'actualité du C2i

Le C2i2e : le C2i pour les enseignants

Le C2i niveau 2 "enseignant" (C2i2e)

Les compétences du C2i® niveau 2 "enseignant" créé en 2004, doivent permettre à tout enseignant de toutes disciplines d’avoir une utilisation professionnelle des TICE dans le cadre des pratiques de classe ou plus généralement dans le cadre professionnel.

Le C2i2e vise à attester des compétences professionnelles communes et nécessaires à tous les enseignants pour l’exercice de leur métier dans ses dimensions pédagogique, éducative et citoyenne à travers les champs suivants :

  • les problématiques et les enjeux liés aux TIC en général et dans l’éducation en particulier ;
  • les gestes pédagogiques liés aux TIC ;
  • la recherche et l’utilisation de ressources ;
  • le travail en équipe et en réseau ;
  • les espaces numériques de travail ;
  • l’évaluation et la validation des compétences TIC dans le cadre des référentiels inscrits dans les programmes d’enseignement.