Parcoursup, révélateur de l’appétence pour les filières sélectives et le privé

Lundi 17 septembre 2018 - 11:00

L’appétit pour les écoles post-bac, les prépas, les BTS, IUT ou Sciences Po dévoile un mouvement de fond qui bénéficie aux formations privées.

« Parcoursup a redonné une vraie liberté de choix. Cette liberté, les futurs étudiants l’ont pleinement exercée. » En choisissant massivement des filières sélectives, aurait pu ajouter Frédérique Vidal, la ministre de l’enseignement supérieur, lors de ce premier constat fait à propos de Parcoursup, dès le 13 avril 2018, alors que la nouvelle plate-forme d’Admission post bac s’apprêtait à livrer ses premiers résultats. Quelque 68 % des vœux formulés par les lycéens (6,3 millions) sur Parcoursup ont en effet porté sur des cursus sélectifs, notamment les STS (sections de technicien supérieur), les CPGE (classes préparatoires aux grandes écoles), les IUT (instituts universitaires de technologie), les écoles postbac…

 

 

Veille disciplinaire proposée par P. MONTROZIER