Faut-il renommer la Négresse aux pivoines ?

Jeudi 1 septembre 2016 - 14:30

Au mois de décembre 2015, le prestigieux Rijksmuseum (Musée royal) d’Amsterdam a décidé de rebaptiser les titres d’œuvres comportant des mots jugés offensants en les remplaçant par un vocabulaire plus neutre. Cette initiative, nommée Ajustements au sujet des terminologies colonialistes, a ainsi retouché des titres comportant des mots perçus comme discriminatoires, tels que « nègre », « esclave », « sauvage », « maure », « mahométan », ou encore « nain ». Une décision qui a engendré un débat public vif, avec des prises de positions idéologiques relayées par de nombreux médias internationaux.

A Montpellier le musée Fabre dispose, dans ses collections permanentes, d’une œuvre intitulée la Négresse aux pivoines (huile sur toile, 60.3 x 75.2 cm), réalisée par Frédéric Bazille en 1870, et présentée lors de l’exposition Frédéric Bazille, La jeunesse de l’impressionnisme (24 juin-16 octobre 2016) Frédéric Bazille, La jeunesse de l’impressionnisme : musée Fabre (25 juin - 16 octobre 2016) ; musée d’Orsay (14 novembre 2016 – 5 mars 2017) ; National Gallery of Art de Washington D.C. (9 avril – 9 juillet 2017).[1].

Alors, à la suite de l’initiative du Rijksmuseum, serait-il pertinent de renommer ce tableau ?

Ce dossier pédagogique élaboré par Vivien Chabanne, professeur d’histoire-géographie, chargé de mission au service éducatif du musée Fabre à Montpellier propose des pistes de réflexion destinées à alimenter un débat éthique sur ce sujet, qui pourrait être effectué par des élèves dans le cadre de l’EMC (Enseignement Moral et Civique), au collège ou au lycée.

fichiers/debat_emc_negresse_aux_pivoines_.docx

Étiquettes : EMC HIDA