S’approprier l’orthographe rectifiée

Même si l’orthographe rectifiée n’est en rien obligatoire (les graphies traditionnelles et rectifiées restant toutes deux aussi valables, et ce depuis 1990), celle-ci est devenue de fait l’orthographe de référence pour l’enseignement. Les enseignants qui souhaitent se l’approprier trouveront dans cette page plusieurs ressources pour les aider dans cette tâche qui n’offre pas de grandes difficultés.

De nombreuses publications institutionnelles suivent déjà l’orthographe rectifiée (certains rapports de l’Assemblée nationale, tous ceux de la  Délégation  générale  à  la  langue  française  et  aux  langues  de  France, les nouveaux programmes et documents d’accompagnement ainsi que de nombreux documents du ministère de l’Éducation nationale...). Du reste, l’orthographe rectifiée est celle que l’on suit dans le présent site.

« L’enseignement de l’orthographe a pour référence les rectifications orthographiques publiées par le Journal officiel de la République française le 6 décembre 1990. »
Programmes de français des cycles 2, 3 et 4.

Petit panorama de la réforme orthographique

Le document qui suit présente rapidement les rectifications orthographiques de 1990 en les situant dans l’histoire de notre orthographe, qui n’a jamais cessé d’évoluer : une vision trop synchronique — trop ancrée dans notre présent ou notre passé récent — de notre manière d’écrire notre langue pourrait nous faire oublier à quel point les graphies actuelles du français ne sont ni très anciennes ni définitives.

Il faut bien noter que les rectifications orthographiques de 1990 ne sont pas une réforme de l’orthographe et qu’au sein de la francophonie, la France n’est pas le seul pays à les reconnaitre.

 

Panorama de la réforme orthographique

 

Les rectifications en détail

Les ressources suivantes présentent de manière plus ou moins complète ces rectifications qui ont été proposées en 1990 par le Conseil supérieur de la langue française, approuvées à l’unanimité par l’Académie française et publiées dans le Journal officiel du 6/12/1990. Du reste, c’est déjà l’orthographe de référence depuis 2008 au primaire.

 

Pour l’enseignement du français

On trouvera dans la fiche technique ci-dessous les explications permettant de mettre en œuvre les conseils donnés ci-après.

S’approprier les graphies rectifiées.

Pour les enseignants qui souhaitent s’approprier les graphies rectifiées, il existe une solution de facilité consistant à régler les correcteurs orthographiques des logiciels qu’ils utilisent pour n’accepter que les graphies rectifiées. Les graphies traditionnelles seront alors signalées. Cela ne signifie bien sûr pas qu’elles sont fausses.

Les postes utilisés par les élèves ne doivent cependant pas être réglés ainsi, au risque de laisser croire que les graphies traditionnelles seraient erronées.

Vérifier que les logiciels utilisés par les élèves acceptent les deux variantes orthographiques

Il convient que sur les postes utilisés par les élèves, les deux variantes (qui doivent être acceptées aux examens et concours depuis 1990) soient reconnues, au risque de créer des confusions. Pour cela, les correcteurs des logiciels dont ils se servent doivent être correctement configurés. Il peut être nécessaire de faire intervenir le référent numérique de l’établissement à cet effet.

Télécharger la fiche technique

Outils numériques au service de l’orthographe rectifiée

Ressources collège

Retrouvez rapidement les ressources que l’inspection académique et les équipes de formateurs ont mises à votre disposition sur le site des Lettres dans le cadre des formations disciplinaires sur la réforme du collège de 2016.

Accès direct