Comment produire des textes mathématiques avec un ordinateur ?

I. Une première solution totalement libre et gratuite 

Open Office est une suite logicielle libre, gratuite et multiplateforme (Windows, Mac ou Linux). Elle intègre, entre autres, un traitement de texte puissant et convivial.

Site officiel : http://fr.openoffice.org/

Pour insérer des équations mathématiques on peut coupler ce traitement de texte avec le logiciel libre, gratuit et multi-plate-forme Dmath. On peut alors écrire n’importe quelle équation mathématique facilement, mais aussi construire rapidement un tableau de signe, un tableau de variation ou encore des courbes et diagrammes.

Site officiel : http://www.dmaths.org/

II. Une deuxième solution non libre et pas forcément gratuite

Microsoft office est la célèbre suite bureautique qui fonctionne sous Windows et Mac et qui contient le traitement de texte Word. Cette suite bureautique n’est pas gratuite mais depuis peu la version 2007 (uniquement pour PC) est offerte aux enseignants (via leur adresse académique).

Site officiel : http://www.microsoft.com/france/office/

Site pour la version gratuite : http://www.officepourlesenseignants.fr

Bien que Word intègre déjà un éditeur d’équation, il est possible de compléter celui-ci avec le logiciel Mathtype entièrement dédié à cette tâche. Ce logiciel n’est pas gratuit mais il permet d’écrire toutes les textes mathématiques utilisés dans le secondaire et le supérieur.

Site officiel : http://www.dessci.com/

III. Une troisième solution élégante

Ecrire des textes en Tex peut paraître quelque peu exotique au début, tant la différence est grande avec les traitements de textes classiques. Tex est en fait un système logiciel de composition de documents. Pour résumer, on programme le document et on le compile ensuite pour voir le résultat. On ne tape donc pas directement le document que l’on veut obtenir ce qui rend difficile au départ sa composition. Cependant, on gère ainsi bien mieux la structure de son document.

Pour débuter avec Tex on peut conseiller Miktex (http://www.miktex.org/)  pour installer les packages nécessaires à la compilation et un éditeur assez simple d’utilisation et bien documenté en français tel que Texmaker (http://www.xm1math.net/texmaker/index_fr.html) ou encore Pstplus (http://www.xm1math.net/pstplus/index.html) qui permet, outre l’édition de formules mathématiques, de créer des courbes, 
des diagrammes, des graphes, des tableaux de signes ou de variation et bien d’autres encore.

IV. Conclusion

Ce petit aperçu des possibilités d’édition de textes mathématiques ne vise surtout pas l’exhaustivité. Nous aurions pu évoquer d’autres traitements de textes plus ou moins onéreux ou gratuits mais aussi d’autres éditeurs d’équations (Amath, Cmath pour ne citer que ces deux là). Chacun pourra compléter suivant ses besoins les solutions offertes. Il va de soi que pour une utilisation en classe le mieux est de faire vivre toutes les possibilités offertes par l’établissement tout en ayant 
l’assurance que la première solution permet à tous les élèves équipés d’un ordinateur personnel de poursuivre leur travaux hors de la classe.