Conventions d'écriture

Même si l'éducation musicale revendique fortement son oralité comme l'un de ses vecteurs essentiels, tout professeur est amené à proposer de nombreux écrits (aux élèves, aux parents, à ses collègues, etc.). Ces écrits ne sauraient ignorer les conventions d'écriture dont notre histoire linguistique est porteuse, renvoyant, loin de tout formalisme étroit, à la contribution nécessaire de l'éducation musicale à la maîtrise de la langue française.
Lors de la réalisation d'articles, de compte-rendus ou de mémoires, le respect de certaines règles qui facilitent la lecture en "normalisant" l'apparence du texte participe d'une bonne communication dans le sens le plus noble du terme.

Sommaire

Ponctuation et espace

Signes simples

Règle : Signe simple, espace simple ; l'espace se trouve après le signe.

– virgule, point, parenthèse fermante), crochet droit fermant] : pas d'espace avant, une espace après.
– (parenthèse ouvrante, [crochet droit ouvrant : espace avant, pas d'espace après.

N.B. Les signes de ponctuation simples (autres que les guillemets, les parenthèses ou les crochets) sont en italiques si le mot qui les précède est en italiques. La parenthèse fermante ne doit être en italique que si la parenthèse ouvrante correspondante l'est aussi.

Cas particuliers :
– apostrophe : pas d'espace, ni avant, ni après.
– titres : pas de point à la fin.
– points de suspension : pas d'espace avant, une espace après.

Signes doubles

Règle : Signe double, espace double.
– deux points, point-virgule, point d'interrogation, point d'exclamation : espace insécable avant (Ctrl + Shift + Espace), espace après.
– guillemets : le bon usage exige des guillemets « typographiques » et refuse les guillemets "dactylographiques".
[sous Windows]
On les obtient avec la touche ALT et le pavé numérique : ALT-174 pour «, ALT-175 pour ».
Les guillemets typographiques sont séparés du texte qu'ils encadrent par des espaces insécables (Ctrl + Shift + Espace).

Tirets

Il existe trois longueurs de tirets, mais la plupart des logiciels ne font pas la différence.

Tiret court

Trait-d'union, mots composés : Pas d'espace. C'est-à-dire que... Où est-il ? Y a-t-il un arc-en-ciel ?

Coupure : C'est la coupure en fin de ligne d'un mot trop long (souvent appelée césure, bien que l'usage classique réserve ce mot à la versification). On met un tiret à la fin de la première ligne (sans espace) et rien sur le début de la deuxième. Exemple :
anticonsti-
tutionnellement

Tiret moyen

Listes : Laisser une espace entre le tiret et le mot qui suit.
Deux possibilités pour les listes : (On préfèrera la deuxième)
1) pas de virgule à la fin de chaque élément de la liste, ni de point à la fin.
– un
– deux
2) un point-virgule à la fin de chaque élément de la liste, un point à la fin
– un ;
– deux.
Incises : Mettre une espace avant et une espace après :
Le brave homme – pas si brave que ça, il faut le dire – ne dit rien.

Tiret long

Dialogues : Mettre une espace avant le texte.
— Ça va ?
— Oui, et toi ?

Ponctuation des textes en allemand et en anglais

A la différence du français : pas d'espace avant deux points, point-virgule, point d'interrogation et point d'exclamation.

Majuscules et minuscules

Peu de règles et beaucoup d'exceptions ; voici quelques pistes :
L'emploi excessif des majuscules est souvent constaté.
Les majuscules sont utilisées pour les noms propres, les initiales de phrases, et les initiales de vers.
Pour les noms d'organisations, de lieux ou d'associations donnant lieu à des acronymes, on mettra de préférence une majuscule au premier nom significatif seulement, les mots suivants commençant par une minuscule.

– les Français ; il parle bien le français
– l'Éducation nationale ; le conseil général de l'Hérault
– le professeur Albert Dupont, l'académie de Montpellier, le proviseur du lycée Henri-IV, le musée d'Orsay – mais : le Collège de France, l'École normale supérieure, l'École nationale d'administration
– le ministre de l'Éducation nationale

Les majuscules ACCENTUÉES correspondent à la bonne norme typographique française.
Cependant, les difficultés techniques font que parfois on ne les emploie pas ; dès lors, il faut respecter la règle du tout ou rien : Toutes les majuscules avec accents ou toutes sans accents.
Les noms propres sont écrits en majuscules dans une liste seulement (Bibliographie par exemple)

Les italiques

L'italique est employée dès que l'on utilise un mot ou une locution étrangère (même latine ou grecque)
a priori, un ostinato.
L'italique est utilisée pour les mots étrangers transcrits dans notre alphabet latin, comme pour le grec.
L'italique est utilisée pour les titres d'œuvres écrites ou artistiques éventuellement mentionnées dans les articles, dans les liens et dans les légendes d'illustrations.
Quand un élément normalement en italique (titre d'œuvre, citation en langue étrangère, etc.) est inséré dans un texte en italique, pour conserver sa lisibilité cet élément est disposé en romain (non italique).

Caractères gras

À éviter le plus souvent.

Soulignement

Interdit sur Internet et à éviter par ailleurs. Le soulignement est réservé aux hyperliens actifs.

Les abréviations

Il convient de les éviter.
idem : id. ; confer : Cf. ; siècle : s. ; c'est-à-dire : c.-à-d. ;
– Madame : Mme ; Monsieur : M. (pas Mr ni Mr. !) ; Mesdames : Mmes ; Messieurs : MM. ; Me (maître) ; Mgr (monseigneur), 1er, 1ers, 2e, 2es, XXe s.

– On préfèrera cependant la position supérieure:

Mlle, Mme, Mmes, M., MM., Me, Mgr, 1er, 1ers, 2e, 2es.

Le point indiquant l’abréviation (dit « point abréviatif ») ne remplace pas les signes de ponctuation qui la suivent (ainsi, si nécessaire, une virgule devra suivre un point abréviatif, l’un ne remplace pas l’autre). Seuls le point final et les points de suspension se confondent avec ce point :
Aimez-vous les pommes, les poires, etc. ?
Les pommes, les poires, etc., tous ces fruits [...]
J’aime les pommes, les poires, etc.

Les acronymes

Pas de point entre les lettres majuscules d'un sigle : Le CAPES, la SNCF, le CNRS, l'ONU, le FMI, l'UNESCO.
Pour des sigles longs qui sont lus, et non épelés, on peut écrire aussi : L'Unesco, le Capes.

L'écriture des nombres

– de un à neuf : en toutes lettres, sauf s'il s'agit d'énumérations.
– à partir de 10 : espace insécable entre les groupes de trois chiffres 4 837, 512 876, 2 356 765, etc.
Mais quand les nombres font partie de séries ordonnées (p. ex. pages, années), pas d'espace : l'année 2004, page 1267.
Pas de point ou de tiret entre les groupes de chiffres d'un numéro de téléphone : 01 02 03 04 05.
– Unités : Laisser une espace. 1,3 cm, 1 000 000,00 F, 20,6 %

Citations

– entre guillemets. Toute coupure dans le texte original ou tout ajout doit être indiqué par [...]
– si elles courtes (moins de trois lignes), elles sont intégrées dans le texte ; plus longues, en retrait si elles constituent un paragraphe.
– si la citation comporte une erreur manifeste, reproduisez-la telle quelle en ajoutant [sic] après ce que vous analysez comme une erreur.

Exemple : Il est notamment prévu que "tous les étudients [sic] puissent effectuer un séjour à l'étranger".
N.B. sic : mot latin = ainsi.

Quand on cite, on doit respecter strictement le texte original, y compris sa typographie. Certaines publications refusent que les citations soient en italiques si l'original ne l'est pas. L'Imprimerie nationale n'indique pas de règle précise à ce sujet.

Référence d'une citation : il est indispensable de citer la source de la citation ; le titre de l'œuvre en italique ; le nom de l'auteur en roman ; le nom de l'auteur précède le nom de l'œuvre et en est séparé par une virgule ; l'ensemble est contenu entre parenthèses.
Exemple : « À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. » (Pierre Corneille, Le Cid )
Le renvoi à la source peut se faire grâce à un appel de note en bas de page en position supérieure, avant la ponctuation.

Notes de musique

Il est recommandé d'écrire le nom des notes en minuscules et en italique, de manière à ce qu'on les distingue bien du reste du texte : « si si est bémolisé » est plus lisible que « si si est bémolisé ».

etc.

"etc." = "et cetera" = "et caetera"
On ne met jamais de points de suspension après etc.

Siècles

Le siècle en chiffres romains petites capitales, suivi d'un e minuscule en supérieur (ou er pour premier) :
Du Ier s. av. J.-C. au XIXe s. ap. J.-C.

Noms et prénoms

On écrira les initiales en capitales, les prénoms en minuscules et les noms de préférence en petites capitales, et sauf exception motivée (par exemple bibliographie), les prénoms précèderont les noms.

Dans les noms d'organismes ou d'associations dans une langue autre que le français, on appliquera les conventions typographiques de la langue. On écrira par exemple : la British Academy of Film and Television Arts.

Bibliographies

Plusieurs normes existent. On pourra utiliser la forme suivante :
NOM Prénom, titre, ville, éditeur, année, autres renseignements.
ou
NOM Prénom, article, titre de revue, ville, éditeur, année, autres renseignements.
les derniers champs étant facultatifs.

Exemples :
DUPONT Jules César, Ma vie, Paris, Éditions Dubois, 1950.
DUPONT J.-C., La vie cachée des mouches, Revue des Naturalistes, Paris, InterEdiSciences, 1999, p. 15-16.

Doctrines religieuses et philosophiques, écoles artistiques

Les doctrines, écoles, religions s’écrivent en minuscules : le catholicisme, le judaïsme, le structuralisme, l’existentialisme, le communisme, l’anarchie, le romantisme, le cubisme...

De même, le nom de leurs adeptes s’écrit en minuscules : les catholiques, les juifs, les musulmans, les communistes, les romantiques...

Exception : quelques rares groupes portent des noms propres : le Bauhaus, les Nabis, la Pléiade...

Références bibliographiques

Imprimerie nationale, Lexique des règles typographiques en usage à l'Imprimerie nationale, Paris, Imprimerie nationale, 1990, ISBN 2-12-081075-0, 70 F.

Caractères spéciaux

Ci-dessous, retrouvez les caractères accentués les plus courants de la langue française.
Attention : Tous les navigateurs n'affichent pas ces caractères de la même façon.
Le moyen le plus sûr pour intégrer un caractère spécial dans un document est d'utiliser le logiciel d'affichage des tables de caractères. Pour les PC, aller dans C: puis dans Windows, puis dans system32, puis retrouver le logiciel : charmap.exe. Le mieux est de créer un raccourci sur le bureau afin de le retrouver plus aisément.

code clavier
code HTML
code ISO
caractère
commentaire
Alt + 0199 Ç Ç
Ç
C cédille majuscule
Alt + 0201 É É
É
E accent aigu majuscule
Alt + 0200 È È
È
E accent grave majuscule
Alt + 0202 Ê Ê
Ê
E accent circonflexe majuscule
Alt + 0192 À À
À
A accent grave majuscule
Alt + 0194 Â Â
Â
A accent circonflexe majuscule
Alt + 0230 æ æ
æ
e dans l'a minuscule
Alt + 0198 Æ Æ
Æ
E dans l'A majuscule
Alt + 0156 œ œ
œ
ligature oe
Alt + 0140 Œ Œ
Œ
ligature OE
Alt + 0171 « «
«
guillemets français ouvrants
Alt + 0187 » »
»
guillemets français fermants
Alt + 045 - -
-
tiret quart-cadratin = tiret court
Alt + 0150 – –
tiret demi-cadratin = tiret moyen (tiret d'incise)
Alt + 0151 — —
tiret cadratin = tiret long (tiret de dialogue)
Ctrl + Shift + Espace    
  
Espace insécable