Pratiques chorales : Techniques de voix

Samedi 22 septembre 2018 - 17:30

Compte-rendu du stage national : Pratiques chorales scolaires - Techniques de voix

Retrouvez ci-dessous les comptes-rendus des deux sessions (Août et octobre)...

Première session : du 27 au 31 août 2018

Par Sylvie Jacquet, professeure au collège Jean-Racine à Alès, et Guillaume Rex, professeur au collège Jean-Perrin à Béziers.
Lieu : théâtre national de l'Opéra-Comique
Formateurs : professeurs de la Maîtrise Populaire (direction artistique : Sarah Koné)

Opéra Comique

Ce stage a eu pour objectif d’apporter de nouvelles compétences, de nouvelles ressources et d’approfondir les techniques liées aux pratiques vocales et chorales dans nos missions d’enseignement grâce au savoir-faire de la Maîtrise Populaire.

Il s’est organisé autour de cinq ateliers :

  • Atelier scénique
  • Technique vocale
  • Direction de chœur
  • Danse
  • Formation musicale (Méthode Dalcroze)

L’atelier scénique, animé par Sarah Koné, propose des exercices théâtraux ludiques permettant aux élèves d’acquérir une meilleure notion de l’espace et des qualités d’improvisateurs. Développant l’autonomie et la singularité de chacun, les exercices mettent l’accent sur l’écoute de l’autre, la concentration et la réactivité. (Voir les documents « Dix exercices de chauffe » et « Improvisation »). Les canons By the water et Under this stone lies Gabriel John de PURCELL sont prétexte à un échauffement vocal tous pupitres avec mise en mouvement, travail sur le legato, le staccato, le parlé/rythmé, l’apparition puis la disparition de chacun (voir partitions et fichier son joints).

L’atelier de technique vocale, animé par Dorothée Voisine, donne des conseils pour la gestion de l’air (exercice de la paille), le soutien, la maîtrise du voile du palais (ton snob), la place du son (nez bouché ou position des mains sur les oreilles). Voir le documents « atelier de technique vocale » l’extrait audio « le parlé snob » et le lien suivant https://www.youtube.com/watch?v=lt1paUCEQjw

Dans l’atelier de direction de chœur animé par Clara Breunier, nous avons vu quelques échauffements corporels (Mime en miroir, jeu du pantin, reproduction en canon de rythmes corporels sur une carrure de 4 temps puis le même exercice yeux fermés afin de développer l’écoute) et corrigé certaines habitudes prises en collège (comme ne diriger qu’avec la tête, faire trop de mouvements pour capter l’attention- ce qui peut être contreproductif en plus de compliquer les indications de nuances), divers problèmes de postures (temps battus qui ne tombent pas sur le même plan, manque d’ancrage dans le sol etc.). Les départs sur temps fort ou en anacrouse ont été travaillés. L’importance du « tableau de bord » dans la direction et l’apprentissage de toutes les voix par les différents pupitres dans le cadre d’une polyphonie ont été mis en exergue. Apporter de la variété dans les situations d ‘apprentissage, changer la posture professeur/élève en travaillant par groupes, diminuer progressivement l’effectif de ces groupes, insérer des gestes dès le début de l’apprentissage pour les plus jeunes afin de faciliter la mémorisation du chant ont été des pistes didactiques évoquées lors des échanges.

L’atelier de danse animé par Christine Bonneton nous a permis de monter de manière collaborative une chorégraphie simple et efficace sur un extrait de La Flûte enchantée (Voir document joint « pistes pour 2 chorégraphier »). Elle donne quelques exercices dans le lien suivant : https://www.youtube.com/watch?v=jj29DTDkdbQ&t=91s

Enfin, l’atelier de Formation musicale animé par Anne-Laure Kénol propose des exercices de perception et de reproduction corporelle de rythmes tels que l’association d’une ligne de basse à la marche tandis que les mains clappent une partie plus aiguë (par exemple, la main gauche d’un pianiste réalise des noires, les élèves marchent donc sur la pulsation et clappent des blanches qui sont réalisées par la main droite du piano). L’élève doit dans cet exercice être sensible aux figures rythmiques jouées dans le grave et dans l’aigu, faire preuve d’indépendance rythmique, être réceptif aux changements de tempo, de phrasé (on ne marche pas de la même manière sur du legato ou du staccato) et aux changements de signatures rythmiques. Un autre exercice consiste à reproduire des rythmes avec des balles de tennis et permet aux élèves de prendre conscience des durées dans l’espace (Voir le document « FM balle de tennis » en pièce jointe).

Une courte vidéo, disponible sur la page YouTube de l’Opéra-Comique, donne un aperçu du stage : https://www.youtube.com/watch?v=uNlJya-_bYQ

Fichiers joints (partitions, documents, etc.)

Deuxième session : du 29 octobre au 2 novembre 2018

Par Lucie Durand-Coutelle, professeur au collège Philippe Lamour  à La Grande Motte, et Clément Jamard, professeur au collège Jean-Perrin à Béziers.

Lieu : Abbaye de Royaumont, Asnière sur Oise
Formateurs : professeurs de la Maîtrise Populaire de l’Opéra comique
(direction artistique : Sarah Koné)

Faisant écho au stage du mois d’août, les objectifs de cette seconde session ont été d’enrichir les ressources et les compétences des enseignants en collèges et lycées dans le cadre de leurs projets artistiques et musicaux intégrant le chant, la danse et la mise en scène.
Les ateliers proposés ont été identiques à la première session du mois d’août, à savoir Atelier scénique, Technique vocale, Direction de chœur, Danse et Formation musicale (Méthode Dalcroze).
Cette semaine de stage a permis aux enseignants de se mettre à la place d’élèves de la Maîtrise Populaire de l’Opéra comique en pratiquant toutes les disciplines enseignées par les professeurs de la Maîtrise, l’objectif étant de percevoir et comprendre comment le théâtre et la danse se croisent avec la technique vocale et le chant choral.

Fichiers joints (Canons pour l'échauffement vocal)

 

Troisième session : du 28 octobre au 1 novembre 2019

 

Ce stage avait pour but de donner des outils aux enseignants d’éducation musicale pour les aider dans la construction de leur projet choral. Certains de ces outils sont facilement applicables à nos séances hebdomadaires d’autres sont plus adaptés aux répétitions des chorale. L’ensemble de ces outils permet de différencier chaque séance tout en gardant des constantes qui vont aider l’élève à s’approprier la scène, les déplacements, l’utilisation de sa voix… Il faut savoir que les professionnelles qui nous ont encadré travaillent plusieurs heures par semaine avec les enfants qui bénéficient d'un emploi du temps adapté. En effet ceux-ci ont, dès la 6ème, 9 heures d'éducation artistique par semaine. De fait, bien que le contenu de ce stage – et encore moins de ce compte-rendu – ne soit pas exhaustif, il ne peut être entièrement adapté à nos pratiques collégiennes.
La Maîtrise populaire de l'Opéra Comique se fonde sur 3 axes de travail :
➔ le chant choral
➔ la formation musicale (méthode Dalcroze)
➔ le mouvement (danse, théâtre...)

Les ateliers proposés ont été identiques aux deux premières sessions, à savoir Atelier scénique, Technique vocale, Direction de chœur, Danse et Formation musicale (Méthode Dalcroze).
Cette semaine de stage a permis aux enseignants de se mettre à la place d’élèves de la Maîtrise Populaire de l’Opéra comique en pratiquant toutes les disciplines enseignées par les professeurs de la Maîtrise, l’objectif étant de percevoir et comprendre comment le théâtre et la danse se croisent avec la technique vocale et le chant choral. Chaque « atelier » a permis d’enrichir un autre atelier et en fin de semaine ces ateliers ont formé un tout au service de notre pratique. Un padlet a été créé : cliquer ici

      Atelier scénique
1/ Mise en place des repères scéniques qui ne changeront plus de l'année.
2/ Les différents exercices sont abordés sous forme de jeux, ils ont pour but de développer les capacités d'expression, l'écoute, la créativité...
- Chanter son prénom

        = découverte de la scène et de la bienveillance du groupe
- Faire le décompte du nombre d'élèves (1 nombre chacun) = écoute du groupe, rythme, prise de parole, gestion de la frustration
- Jeu de la bouteille (ou de tout autre objet approprié) = exercice de regard + écoute et réactivité
- Jeu du timbre : Toujours avec déplacements en diagonale, fixation d'un point et expression d'une émotion sans paroles.
- Mémory : En équipe, chacun son tour vient dire un mot sur l'avant-scène avec une proposition expressive.
Les mots s'accumulent et chaque personne doit répéter tous les mots utilisés avant elle.
Les 2 derniers permettent déjà d'aborder l'improvisation.

      Direction de choeur
Échauffement par étape :
1. CORPS : étirements, massages, équilibres
2. SOUFFLE : expiration active, passive, association de gestes
3. VOIX : souffle et son en faisant attention à la redescente dans les vocalises

L'échauffement peut être l'occasion de nombreux jeux, notamment polyphoniques :
• La « machine infernale » (plusieurs niveaux de difficulté : répétitions, superposition, canon, élève chef...)
• Cluster (ex : sur une vocalise tenir une note au choix dans la descente)
• Canon Frère Jacques en mineur + jazzifié (voir partition sur le padlet)
• Jeu de la « balle » qui circule (possibilité de créer une polyphonie)
• Battle de notes
• Jeu du ½ ton
• Jeu de l'accord avec échange de notes (en déambulation).

Quelques remarques sur la direction à proprement parler :
✔ Importance du regard pour capter l'attention.
✔ Quand les mains sont sur le plan de travail c'est qu'on va commencer, ne pas le faire avant.
✔ Possibilité d'adapter son geste à la dimension du choeur en évitant toutefois d'en faire trop.
✔ Rester stable.
✔Ne pas dire « on « mais « tu » permet à l’élève de se sentir concerné
✔ Repérer et gommer les gestes parasites (battue saccadée, poignet trop rigide ou trop mou, buste penché en avant...)
✔ Anticiper les départs, regarder le pupitre 1 temps avant le départ.

      Formation musicale


Méthode Jacques-Dalcroze : passe par le corps, le ressenti, la compréhension sensible. Gros travail sur la rythmique.
Jeux sur la pulsation :
➢ marcher / trottiner / gambader / galoper
➢ Faire passer la pulsation en cercle avec des gestes, utiliser la double lenteur et un geste plus large pour traverser.
➢ Jeux de balles : 2 temps / 4 temps / 3 temps
Une fois les 3 mesures installées reconnaître lorsque la métrique change.
S'installer à 3 temps et : à « HIP » passer à 2 temps jusqu'au retour (3 tps)
à « HOP » passer à 4 temps jusqu'au retour (3 tps)
Même exercice mais à « HIP » passer à 2 temps juste pour une mesure, puis retour 3tps à « HOP » passer à 4 temps juste pour une mesure, puis retour 3tps
Jeux de danse avec des cerceaux ou élastiques ou barres de bois sur The corrs-haste to the wedding (voir sur le padlet)



Une fois « O paso » installé, on peut travailler sur le rythme, d'abord avec les 4 temps.
➢ Frappes sur 1 ou plusieurs temps et répétition du groupe sur le carré d'après
➢ Quand l'exercice est maîtrisé ce sont les élèves qui, chacun leur tour, propose un rythme qui sera répété sur le carré d'après.
➢ Même exercice mais le groupe doit frapper les temps « opposés » sur le carré d'après.

♫ Mise en place du canon Somagwaza (la partition est déjà sur un ancien compte-rendu)