UST - Unités sémiotiques temporelles

Nouvelles clés pour l'écoute

Rencontre avec le Monde de la recherche

Dispositif du Plan de formation continue, assuré par le MIM et François Delalande du GRM.

Une formation sur les UST (Unités Sémiotiques temporelles) a eu lieu les 11 et 12 janvier 2007 au lycée Jean Monnet de Montpellier, permettant à des enseignants des deux cercles d'étude musique de rencontrer François Delalande, chercheur au GRM et Lucie Prod'homme, compositrice au MIM, deux personnalités musicales de premier ordre qui comptent parmi les concepteurs et les utilisateurs de ce nouvel outil d'analyse, d'interprétation et de création. Les enseignants s'étant familiarisés depuis deux ans avec les UST, les échanges furent très riches, permettant d'affiner des analyses menées dans l'académie, de mieux cerner les limites et de mieux percevoir toutes les possibilités de l'outil.

Les points abordés

Échanges et analyses par les UST ( Le sacre du printemps , l'opus 133 de Beethoven, adagio d'une sonate Hob 152 de Haydn, le Plein du vide de Xu Yi)

  • L'usage pédagogique des UST
  • UST et composition
  • UST et interprétation

Représentations graphiques des UST

Les activités menées

  • Réalisation : interprétation d'UST par un groupe (Contracté-étendu, par vagues, élan, trajectoire inexorable, stationnaire, qui veut démarrer, étirement)
  • Improvisation collective à partir de la grille d'UST suivante : Contracté étendu, En flottement, En suspension, Chute, Sans direction par excès d'informations, Freinage, Obsessionnel, Qui avance, Sur l'erre.

Ce que l'on peut retenir :

  • L'analyse musicale est multiple : De nombreuses entrées sont possibles. Demander de faire une analyse musicale sans expliciter le point de vue n'a pas de sens.
  • Les UST vont permettre d'analyser une partie de ce qui se passe dans la réception d'un phénomène sonore.
  • Les UST fonctionnent bien quand la problématique du temps est très présente.
  • Les UST permettent d'aborder un répertoire (électro-acoustique ou contemporain) pour lequel il existe peu d'outils, et sans la condition de la partition.
  • Les UST sont basées sur des prototypes. Ce sont les différents exemples qui définissent le mieux les caractéristiques des prototypes. Il est donc plus important d'écouter les exemples que de lire les fiches.
  • Les UST demandent une connaissance approfondie des prototypes pour pouvoir les utiliser.
  • Les UST doivent rester un outil parmi d'autres.

Présentation du cédérom

Couverture du CD-ROMCe cédérom a pour objectif de fournir de nouvelles clés pour l'écoute. Une œuvre musicale est composée de moments de différents caractères dont l'enchaînement organise le temps musical : ce sont les unités sémiotiques temporelles ou UST. Le laboratoire Musique et informatique de Marseille (MIM) les a définies, nommées et classées par type : chute, étirement, freinage, élan, lourdeur...

Le cédérom propose donc :

  • Des fiches qui donnent, pour chacune de ces UST, une description morphologique, une description sémantique et des caractéristiques pertinentes ainsi que des exemples sonores issus d'esthétiques musicales diversifiées ;
  • L'analyse de quatre œuvres selon cette logique d'analyse et de perception : "La Terrasse des audiences du clair de lune", de Claude Debussy (XIX-XXe siècle); "Ainsi la nuit", de Henri Dutilleux (XXe siècle) ; "Variations en étoile", de Guy Reibel (XXe siècle) ; Alléluia non vos relinquam", anonyme (XIIe siècle) ;
  • Des test et jeux : tri sélectif, enchaînement et puzzle.

La voie nouvelle et originale ainsi proposée par ce cédérom dans le domaine de l'écoute et de l'analyse pourra aussi alimenter un travail de création en milieu scolaire.

N.B. Un CD Rom « les Unités Sémiotiques Temporelles, Nouvelles clés pour ’écoute » ainsi que le livre + CD « les Unités Sémiotiques Temporelles, Eléments nouveaux d’analyse musicale » sont disponibles sur le site du MIM .