Séminaire inter-académique 11 mai 2015

Vendredi 31 juillet 2015 - 22:00

Extrait : La didactique en SII en CPGE_11 mai 2015.ppt (Norbert PERROT IGEN STI)

Les programmes de SII sont dans la continuité des programmes de la technologie au collège et de ceux du cycle terminal du lycée (S-SI et STI2D). Ils sont élaborés :
-selon le triptyque M-E-I ;
-en prenant en compte la modélisation multiphysique ;
-en mettant en évidence les écarts entre le souhaité, le réalisé et le simulé.


La mise en évidence des écarts et l’organisation générale des programmes en compétences ne sont prises en compte que trop rarement dans  les progressions pédagogiques. Celles-ci sont toujours basées sur l’acquisition de savoirs-purs, et ne font pas toujours apparaître les activités de travaux pratiques.
Écarts et compétences sont trop souvent associées à des activités expérimentales. Les activités de cours, de TD et de TP    sont très souvent déconnectées les unes par rapport  aux autres.
L’organisation pédagogique annuelle doit être séquencée, en termes de compétences à faire acquérir aux élèves, en cycles courts. Ensuite, il faut déterminer les modalités pédagogiques les plus pertinentes (TP, cours ou TD) pour atteindre ces objectifs.


Pour une séquence de x séances, toutes les activités concourent à l’acquisition des mêmes compétences. Les activités conduites doivent s’appuyer sur la démarche d’investigation, la démarche de résolution de problèmes et la démarche de projet, et doivent conduire à mettre en évidence les écarts entre le souhaité, le mesuré (le réalisé ?) et le simulé.
Un MOOC sur SysML en CPGE sera disponible à la fin de l’année 2015. Il fait suite aux travaux conduits par l’IGEN au cours de l’année scolaire 2013-2014.
« Le programme est élaboré en s’inspirant de l’approche projet, sans pour autant prétendre former les élèves à la conduite de projets ».

La conduite de mini projets est recommandée. Cette activité correspond à l’état d’esprit des étudiants et participe à la préparation de l’acquisition des démarches de l’ingénieur.
Mais elle nécessite réflexion afin de mettre en place de véritables situations d’acquisition de compétences.

Pour conclure :
Les évolutions des programmes sont plus importantes qu’il n’y paraît, en particulier au niveau de la chaîne d’information, elles ne se limitent pas à l’introduction de SysML.
Dans le continuum mis en place de la 6e aux CPGE, il n’y a pas que le triptyque M-E-I, la mise en évidence des écarts, la modélisation multiphysique. Il y a aussi la didactique qui donne du sens aux enseignements et prépare les jeunes aux démarches de l’ingénieur.

 

L'intégralité des documents ici