Géologie en Première S et Google Earth

D'après un travail de Ludovic Delorme

Dans le cadre de la classe de Première S, il est possible de faire calculer à l’élève la vitesse de déplacement d’une plaque lithosphérique, ou d’observer une océanisation, à l’aide de dossiers (format kmz) créés pour l’occasion. On peut aussi demander aux élèves, en liaison avec la sortie sur le terrain, de réaliser un schéma structural des éléments rencontrés.

 

Exemple 1 : Le déplacement de plaques lithosphériques

Il faut télécharger le dossier. Puis, en utilisant l’outil "Règle", et "Trajet", l’élève peut calculer la distance séparant chaque volcan (dont l’âge apparaît lorsque l’on clique dessus) de celui d’Hawaii.

Si la version 5.0 de Google Earth est téléchargée, l’élève peut aussi relever l’altitude (positive ou négative) de chaque volcan.

En utilisant un tableur, l’élève en déduit alors la vitesse de déplacement de la plaque lithosphérique, et découvre aussi la notion de subsidence.

images/jpeg/google_earth/1s/hawaii_empereur.kmz

 

 

 Exemple 2 : Observation d’une océanisation

 

 

Il faut télécharger le dossier puis cocher un à un les éléments s’affichant dans la fenêtre des "Lieux" de la barre latérale de Google Earth. L’élève observe ainsi des limites de plaques, la répartition du volcanisme et des séismes dans la région, les vecteurs de déplacement des plaques obtenus par GPS, ainsi que la géologie locale et la profondeur du Moho. images/jpeg/google_earth/1s/oceanisation_afar.kmz

En inclinant l’angle de vue, l’élève repère les blocs basculés de part et d’autre du rift. Deux repères indiquent l’altitude négative du lac d’Assal, ainsi que la nature basaltique du volcanisme de la région.

L’élève peut alors enregistrer l’image, puis la schématiser à l’aide du logiciel MESURIM.

Le schéma obtenu peut être légendé avec l’ensemble des informations indiquant la formation actuelle d’un océan.

Ce dossier a notamment été réalisé grâce au travail de Josée Broussaud sur le site de l’IFé 

 

Exemple 3 : La réalisation d’un schéma structural

En utilisant l’outil "Ajouter un polygone", on peut demander à l’élève de schématiser les grandes structures géologiques rencontrées au cours de la sortie sur le terrain.

Il est aussi possible d’utiliser l’utilitaire EarthPaint pour faire réaliser le schéma structural par l’élève.

 

 

 

Autres exemples d’utilisation des globes virtuels de la 6ème à la Terminale S.