La disparition des reliefs

D'après un travail de Ludovic Delorme

Ce dossier permet, dans le cadre de la classe de Terminale S, de présenter divers phénomènes à l’origine d’une pénéplanation (érosion, transport, sédimentation, isostasie, tectonique). Il permet ainsi de travailler les capacités suivantes, proposées par le nouveau programme : Exploiter des données cartographiques et Utiliser des images ou des données satellites pour qualifier et éventuellement quantifier l’érosion d’un massif actuel (ordre de grandeur). Ce dossier correspond à une base de données non exhaustive (la source des différentes données est insérée directement dans le fichier kmz).

images/jpeg/google_earth/disparition_reliefs/erosion_des_reliefs.kmz

 

Géologie mondiale

Cette carte géologique, issue du portail OneGeology, permet d’identifier rapidement les massifs cristallin.

 

1- L’érosion

Types de sédiments (détritique, calcaire...)

Cette carte permet de repérer la présence de sédiments détritiques, issus de l’érosion des continents (source : Department of Oceanography Naval Postgraduate School).

Épaisseur des sédiments

Cette carte permet de visualiser l’épaisseur (en km) des sédiments en domaine océanique (source : NOAA).

Cours d’eau et bassins versants

Les principaux cours d’eau du globe, ainsi que leur bassin versant sont vectorisés.

Dénudation des continents

Obtenue à l’aide du logiciel GE Graph, la dénudation physique et chimique des reliefs est cartographiée quantitativement (source : BRGM).

Climats du monde

Cette carte présente la répartition des différents climats à la surface du globe ; le climat est un facteur essentiel dans les processus d’érosion (source : ORNL DAAC).

Étude de cas : les Alpes

Les éléments de ce sous-dossier permettent d’estimer la vitesse d’érosion moyenne des Alpes (lors des 50 derniers Ma) à partir du volume de sédiments océaniques. Le calcul des surfaces à étudier s’effectue avec le logiciel GE Path.

A télécharger : le fichier kmz avec les surfaces calculées, ainsi que les estimations obtenues.

images/jpeg/google_earth/disparition_reliefs/surface_alpes.kmz

Étude de cas : l’Himalaya

Les éléments de ce sous-dossier permettent d’estimer la vitesse d’érosion moyenne de l’Himalaya (lors des 50 derniers Ma) à partir du volume de sédiments océaniques. Le calcul des surfaces à étudier s’effectue avec le logiciel GE Path.

A télécharger : le fichier kmz avec les surfaces calculées, ainsi que les estimations obtenues.

images/jpeg/google_earth/disparition_reliefs/surface_himalaya.kmz

 

2- l’isostasie

Le principe de l’isostasie est expliqué à partir du site de l’Université de Laval, et une animation permet de simuler l’érosion d’une chaine de montagnes (source : Université du Michigan).

 

3- La tectonique dans les Alpes

La nature des failles déduites des séismes

Cette carte illustre les différents types de failles (extension, compression ou coulissage) déduits à partir des séismes.

Les mesures géodésiques

Les mesures géodésiques permettent de visualiser le sens de déplacement de certaines portions de la croûte.

La séismotectonique

A partir des informations précédentes, les géologues géolocalisent les mouvements d’extension ou de compression affectant le massif alpin (les mouvements d’extension entrainent un effondrement du relief).

Source des illustrations sur la tectonique : IFé ACCES.

 

Autres exemples d’utilisation des globes virtuels de la 6ème à la Terminale S.