Mouvements atmosphériques et Google Earth

D'après un travail de Ludovic Delorme

Exemple : Vitesse de propagation du nuage de Tchernobyl (26 avril 1986)

Il faut télécharger le dossier puis cocher un à un les éléments s’affichant dans la fenêtre des "Lieux" de la barre latérale de Google Earth. images/jpeg/google_earth/atmosphere/pollution_atmospherique_tchernobyl.kmz

En utilisant l’outil "Règle", puis "Trajet", l’élève peut calculer la distance parcourue par les poussières radioactives au cours du temps. Il en déduit alors sa vitesse de propagation.

 

 Exemple : Vitesse de propagation des cendres volcaniques du Pinatubo (16 juin 1991)

 

Il faut télécharger le dossier puis, une fois coché, cliquer sur l’onglet lecture du curseur du Temps (il faut laisser le temps à chaque image d’être téléchargée). Ce dossier provient d’une banque de données scientifiques de la NASA. images/jpeg/google_earth/atmosphere/eruption_volcanique_so2_du_mont_pinatubo_1991.kmz

Le principe est le même : l’élève doit mesurer la distance parcourue par les molécules de SO2 émise lors de l’explosion volcanique du Mont Pinatubo. Les dates correspondant aux observations s’inscrivent automatiquement sur le curseur du Temps du logiciel. Puis l’élève en déduit la vitesse de propagation.

 

Exemple : Etude de la force de Coriolis

D'après un travail d'Amaël Kervarrec

On cherche à connaître l’origine des courants atmosphériques et à connaître leurs directions globales afin de placer les direction des vents en zone intertropicale et de placer les zones de BP correspondante. On dispose d’une étude de cyclones (Katrina ou Nargis), de la carte des cyclones en temps réel et d'un cyclone de l’hémisphère Sud (si la saison actuelle est dans l’Hémisphère nord)

Etape 1 : Etude de la trajectoire du cyclone Nargis

  1. Lancer Google Earth. Puis ouvrir le fichier nommé "Nargis.kmz". images/jpeg/google_earth/coriolis/cyclone_nargis.kmz
  2. Calculer la vitesse de déplacement du cyclone en utilisant l’outil "Règle / Trajet" entre le 30/04 à 9h00 et le 02/05 à 06H00.
  3. Noter la trajectoire globale du cyclone et sa déviation.
  4. Noter les zones de montée et de diminution de la puissance du cyclone.
  5. En utilisant le fichier de température des eaux de surface, noter la température du lieu de naissance du cyclone.

N.B. : Il est possible de réaliser ses propres fichiers kmz à partir d’une liste de cyclones et du logiciel EarthPlot.

 

Etape 2 : Etude de la trajectoire du cyclone Katrina

  1. Ouvrir le fichier "Katrina.kmz". Décocher le sous-dossier "Post map". Réaliser la même étude pour ce cyclone (où gagne -t-il de la puissance, où en perd-il, quelle est sa trajectoire ? ...). images/jpeg/google_earth/coriolis/cyclone_katrina.kmz
  2. Emettre une hypothèse sur l’origine des cyclones.
  3. Sur un schéma de la Terre, placer les zones dépressionnaires correspondant aux cyclones par un logo BP.

 

Etape 3 : Des cyclones en formation

  1. Ouvrir le fichier "cyclone en direct.kmz" : noter le nom des cyclones actuels, leur lieu de formation ainsi que la température des eaux de surface. images/jpeg/google_earth/coriolis/cyclones_en_direct.kmz
  2. Faire le lien avec la saison de formation.
  3. Existe-t-il des cyclones actuellement dans l’autre hémisphère ? Proposer une explication.

 

Etape 4 : Des cyclones dans l’hémisphère Sud

  1. Aller sur le site Météo France de la Réunion.
  2. Cliquer sur saison cyclonique précédente, puis choisir dans la saison passée un cyclone (exemple : Glenda, Kate) : noter son nom, son époque, sa trajectoire .....


Conclure : Faire le lien entre les interactions atmosphère / hydrosphère, et donner les trajectoires globales des vents, leur déviation ainsi que la cause de cette déviation.

 

Autres exemples d’utilisation des globes virtuels de la 6ème à la Terminale S

Étiquettes : SIG Atmosphère