TPE et Google Earth

D'après un travail de Ludovic Delorme

Dans le cadre de la classe de Première S, lors des Travaux Personnels Encadrés, les élèves peuvent utiliser le logiciel Google Earth en intégrant leurs données dans un dossier créé pour l’occasion.

 

Exemple 1 : L’étude d’un bassin versant en prévision d’une crue

Travail réalisé par Christophe INIGO et Thibault MONIER (Première S3 - Lycée Paul Valéry SETE 2006-2007)

Les inondations sont-elles prévisibles ? Comment créer un système de prévision des inondations ?

Ce travail a pour but de prévenir les crues d’une rivière de l’Hérault, le Pallas, qui se jette dans l’étang de Thau, à hauteur de Mèze. Pour cela, il convient d’étudier les caractéristiques de son bassin versant : longueur, superficie, pente moyenne, présence d’affluents, de sous-bassins...

La longueur de la rivière est calculée avec l’outil "Mesure" de Google Earth.

 

Les contours du bassin versant sont représentés à l’aide de l’outil "Polygone" de Google Earth. Ils sont positionnés sur le point le plus haut séparant deux combes.

 

Les différents affluents sont placés, ainsi que les repères sur les zones de confluence critiques.

Un déplacement sur le terrain est indispensable pour étudier la topographie, la lithologie, mesurer la profondeur du cours d’eau, la largeur du lit, prendre des relevés GPS...

Ci-dessous, Christophe au niveau du point d’alerte, situé à proximité de Mèze.

 

Des points de repères dans le système géodésique mondial (coordonnées Mercator Transverse Universel fuseau 31 UTM) sont placés sur le modèle numérique de terrain de Google Earth : ils permettent ensuite le calage de cartes topographiques.

 

Le logiciel GE Path permet de mesurer la superficie du bassin versant (ainsi que des sous-bassins).

 

L’ensemble des données numériques sont ensuite intégrées dans un logiciel de simulation permettant d’estimer les risques de crues en fonction de l’importance des précipitations.

 

 Exemple 2 : Les champs d’éoliennes en milieu marin

Travail réalisé par Emmanuel PARSY et Charlie ZANELLA (Première S2 - Lycée Paul Valéry SETE 2007-2008)

Quelles sont les conséquences de l’implantation des éoliennes en mer sur l’environnement et l’écosystème ?

Le travail suivant permet d’évaluer l’impact de l’implantation de champs d’éoliennes en milieu marin sur le paysage à l’aide du logiciel Google Earth.

Parc de Samso :

 

Parc de Horns Rev :

 

Parc de Middelgrunden :

1- Repérage des parcs éoliens à représenter dans l’animation

La première étape consiste à localiser les grands parcs éoliens au large des côtes Danoises, grâce au logiciel Google Earth et au site http://www.windpower.org sur lequel sont cités les noms des principaux parcs éoliens offshores Danois.  

  • Middelgrunden  Latitude : 55°41’28.75"N / Longitude : 12°40’11.50"E.
  • Samsø   Latitude : 55°42’55.19"N / Longitude : 10°35’1.44"E .
  • Horns Rev Latitude : 55°33’1.82"N / Longitude : 8° 5’38.81"E.

Il suffit ensuite de créer un repère sur chacun des parcs, de façon à pouvoir en copier rapidement les coordonnées pour les reporter sur le modèle 3D d’éolienne.

 

2- Conception et implantation du modèle d’éolienne 3D avec Google Earth

Nous avons créé un modèle d’éolienne en 3D, à partir d’un modèle existant que nous a donné notre professeur, en le complétant, et en l’intégrant dans Google Earth, grâce au logiciel SketchUp.

Une fois le modèle terminé, on le duplique afin d’obtenir un parc éolien, et on l’intègre dans la bonne région avec Google Earth.

Pour visualiser les champs d’éoliennes en 3D, télécharger les dossiers suivants : Samso, Middelgrunden et Horns Rev. images/jpeg/google_earth/tpe/samso.kmz

images/jpeg/google_earth/tpe/horns_rev.kmz

images/jpeg/google_earth/tpe/middelgrunden.kmz

 

3- Création d’une animation

Pour ensuite obtenir une animation complètement autonome, on utilise un logiciel de capture d’écran (Cam Studio), afin de filmer nos déplacements dans Google Earth.

 

 

Autres exemples d’utilisation des globes virtuels de la 6ème à la Terminale S.