Créer des fichiers de distribution (kmz) avec Google Earth

D’après un travail de Ludovic Delorme (avec l’aide de Jean-Luc Delon)

 

Les fichiers kmz, propres à l’application Google Earth, sont des documents compressés (type fichiers zip) qui contiennent toutes les données mises en place dans le dossier de travail, sous formes de couches superposées, ainsi que les photos de terrain, les explications que l’on a pu rajouter et avec un angle de vue à l’affichage qui sera celui que vous aurez choisi. Lorsque ce fichier kmz est transmis et ouvert sur un ordinateur différent (sur lequel doit être installé Google Earth), le destinataire retrouve toutes les données du concepteur du dossier kmz.

Depuis le 20 janvier 2015, les licences Google Earth Pro sont gratuites. Une fois que vous en possédez une, vous pouvez vous inscrire, télécharger l’outil, l’installer et vous y connecter pour commencer à utiliser ses fonctionnalités avancées.

Si vous n’en disposez pas, veuillez utiliser votre adresse e-mail et la clé GEPFREE pour vous connecter. Source

Les fiches techniques (à télécharger ci-dessous) sont actualisés avec Google Earth Pro.

 

Sommaire

  1. Créer un dossier de travail
  2. Ajouter des repères de lieux particuliers
  3. Ajouter une photo et des éléments descriptifs
  4. Insérer une animation Flash ou une vidéo dans un repère
  5. Insérer du son dans un repère
  6. Superposer des cartes géologiques en ligne du BRGM
  7. Créer une superposition d'images
  8. Insérer une image fixe
  9. Polygones de surface et trajet
  10. Ajouter un objet 3D
  11. Superposer un trajet GPS

 

 

1- Créer un dossier de travail

  •     Sur l’écran de visualisation, afficher un endroit que vous souhaitez retrouver ensuite facilement dans la partie "Mes Lieux préférés".
  •     Dans la partie gauche, cliquer droit sur "Mes lieux préférés" puis "Ajouter" et "Dossier". Nommer le dossier correspondant au lieu sur lequel vous travaillez (ex : Gardiole).

 

 2- Ajouter des repères de lieux particuliers

  •     Cliquer droit dans la partie gauche sur le nom du dossier créé (Gardiole) et ajouter un "repère".
  •     Une fenêtre s’ouvre, nommée "Nouveau repère" et un icône apparaît sur la photo.
  •     Saisir les coordonnées relevées par GPS sur le terrain (Lat ; Long) pour cet emplacement L’icône se positionne automatiquement sur le lieu.
  •     Dans la fenêtre, vous pouvez alors nommer cet emplacement (Nom).
  •     Changer l’icône ou écrire une description.
  •     Vous gâcherez moins la visibilité de votre emplacement en plaçant l’icône à quelques mètres (ou km) au-dessus du relief de l’image. Choisir l’onglet "Altitude".
  •     Vous pouvez aussi cocher "Etendre jusqu’au sol" qui relie l’icône au sol.
  •     Vous pouvez aussi enregistrer le point de vue particulier que présentera cette localisation lorsque le titre sera choisi dans la colonne "Lieux". Il faut modifier le point de vue sur la partie droite tel que vous voulez le conserver (Altitude, Orientation et Inclinaison).
  •     Cliquer sur "Prendre un instantané de la vue actuelle". Elle sera mémorisée pour retrouver plus tard cette position de vue par un clic.
  •     Enregistrer votre travail : clic droit sur le nom du repère ou du dossier dans la colonne "Mes lieux préférés". Puis Enregistrer sous ; choisir le format kmz.
  •     Il est possible d'ajouter des repères ou dossiers existants dans un dossier par simple glisser-déposer.

Télécharger la fiche technique : images/jpeg/google_earth/creer_kmz/ft_google_earth_repere.pdf

 

 3- Ajouter une photo et des renseignements descriptifs

Texte descriptif : Dans la fenêtre "Description", vous allez pouvoir écrire les descriptions, les remarques particulières et les observations. Attention, pour la mise en forme, il faut utiliser des balises du code "html" c’est à dire pages web. Exemple, pour écrire un titre centré et en gras, vous devez saisir : <Center><B>TITRE</center></B><P> (<P> étant le nouveau paragraphe en texte normal).

Photo prise sur le lieu : De la même façon, il faut saisir à la main le code du chemin de l’image, avec son répertoire "en dur" sur le disque. Ex : <img src="c :\documents and settings\tice\bureau\litho\lac_salagou.jpg"> (vous pouvez faire un copier-coller du chemin affiché dans l’explorateur de fichier pour cette image).

  •     Quitter en cliquant OK.
  •     Enregistrer le fichier kmz (Fichier/Enregistrer le lieu sous...).
  •     L’image s’affichera après enregistrement et ouverture du fichier kmz.

Télécharger la fiche technique

 

 4- Insérer une animation Flash ou une vidéo dans un repère

La vidéo doit être en ligne. S’il s’agit d’une vidéo personnelle, cette dernière peut être déposée sur un site dédié (exemple). Si l’on ne souhaite pas que le visionnage de cette vidéo soit rendu public, sélectionner alors l’option "Privée" pour le droit d’accès.

Lors du visionnage de la vidéo, sélectionner son chemin d’accès qui apparait, à sa droite (rectangle rouge sur l’image ci-dessous), dans l’onglet "Intégrer une vidéo sur un site". Copier-coller cette adresse dans un repère préalablement créé dans Google Earth.

Exemple d’une vidéo en ligne (ci-dessous le code source placé dans le repère enregistré dans un dossier kmz).

<object width="425" height="344"><param name="movie" value="http://www.youtube.com/v/iZE6J15tIYY&hl=fr&fs=1"></param><param name="allowFullScreen" value="true"></param><param name="allowscriptaccess" value="always"></param><embed src="http://www.youtube.com/v/iZE6J15tIYY&hl=fr&fs=1" type="application/x-shockwave-flash" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true" width="425" height="344"></embed></object>

Télécharger la fiche technique

 

Utilisation d'animations Flash lors d’une sortie sur le terrain

L’ordinateur n’est plus connecté à internet. L’animation doit être présente dans l’ordinateur, de même que le lecteur de l’animation.

Dans l’onglet "Description" d'un repère, copier-coller le code source suivant et modifier le chemin d’accès souligné (⇒ IMPORTANT : le chemin d’accès au fichier et le nom du fichier ne doivent comporter ni accent, ni espace. Les antislash doivent être remplacés par des slash) :

    Avec le lecteur SWF & FLV Player :

<object classid="clsid:D27CDB6E-AE6D-11cf-96B8-444553540000"

codebase="C :/Program Files/Eltima Software/SWF & FLV Player/swf_player.exe" width="637" height="421" id="game" align="">

<param name=movie value="C :/Essai_video/arret1.swf"> <param name=quality value=high>

    Avec le lecteur SWF Opener :

<object classid="clsid:D27CDB6E-AE6D-11cf-96B8-444553540000"

codebase="C :/Program Files/UnH Solutions/SWF Opener/SWFOpener.exe" width="637" height="421" id="game" align="">

<param name=movie value="C :/Essai_video/arret1.swf"> <param name=quality value=high>

 

 5- Insérer du son dans un repère

A l’aide du site internet Vocaroo, il est possible d’enregistrer un fichier son. Pour cela, cliquer sur "Click to record".

                                               

Une fois l’enregistrement terminé, copier son adresse URL et de la déposer dans un repère placé dans Google Earth.

 

6- Superposer des cartes géologiques en ligne du BRGM

On va utiliser ici un fichier .kml, produit par le BRGM et qui s’ouvre avec Google Earth. Ce fichier ne contient pas de photographie mais des liens vers les serveurs en ligne du BRGM. Le fichier kmz que vous produirez ne contient plus une image .jpg de la carte géologique plus ou moins bien géoréférencée, mais des fragments de cartes bien calés sur le Modèle Numérique de Terrain de Google Earth.
Pour utiliser le fichier BRGM.kml, cliquez ici.

Télécharger la fiche technique

 

 7- Créer une superposition d’image (ex : fichier .gif ou .jpg à partir d’un document scanné)

Il peut être très intéressant de rajouter des couches à partir de données acquises sur le terrain et non visibles autrement : des relevés de pendage, un parcours de sortie préparé à partir d’une carte topographique, des repérages de zones spécifiques...

  •     Pour ajouter une image, il faut faire un clic droit sur le nom du dossier et choisir "Ajouter/Superposition d’image".
  •     Donner un nom à la superposition.
  •     Charger l’image proprement dite (lien/ Parcourir pour rechercher l’image sur votre disque dur). Elle sera au format GIF ou JPG. Elle apparaît alors dans un cadre vert qui permet son positionnement plus précis.

   

 

  • Les angles et les côtés sont réactifs et permettent de modifier la taille de l’image pour l’ajuster à la zone.
  • Le centre de la croix verte permet un déplacement de l’ensemble de l’image.
  • Le losange (il faut bien cliquer au milieu...) permet la rotation de l’image.
  •     C’est maintenant le plus difficile... placer votre image avec exactitude sur l’image satellite. Pour que ce travail se fasse le mieux possible, il faut faire coïncider le plus de détails de l’image satellite avec l’image ajoutée. Pour faciliter ce travail, il est possible dans le menu "Info pratiques" :

   

  • d’afficher (cocher) les frontières des pays.
  • d’afficher (cocher) les routes.
  • d’enlever le relief (décocher Relief).
  • d’afficher les plans d’eau et rivières.
  • de se fier aux routes (attention, les images datent parfois de 2 ans : des travaux peuvent être apparus dans certaines zones).
  • de se fier aux cours d’eau.
  • de ne pas se fier au relief : d’abord par ce que c’est parfois trompeur (les terrains d’une carte ne suivent pas toujours les réalités géographiques) et aussi parce que le modèle numérique de terrain n’est pas exact au mètre près !
  •     Enfin, pour pouvoir effectivement faire correspondre tous ces repères, il faut bien sûr pouvoir voir les deux images en même temps ! Pour cela il faut jouer constamment avec la transparence de l’image ! Cela se trouve au niveau du curseur (transparent/opaque).
  •     Une fois l’image placée, régler une dernière fois la transparence : c’est celle qui sera utilisée par défaut pour voir la couche superposée à l’image satellite.
  •     Quitter en cliquant OK.
  •     Vous pouvez re-cocher la case "Relief" pour apprécier le résultat.
  •     Enregistrer le ficher kmz (Fichier/Enregistrer le lieu sous...).

Télécharger la fiche technique : images/jpeg/google_earth/creer_kmz/ft_google_earth_carte.pdf

Vous pourrez alors envoyer ce fichier kmz à d’autres personnes, l’enregistrer sur un autre support, l’archiver. Si Google Earth est installé sur la machine de la personne qui le reçoit, le logiciel sera lancé automatiquement et les documents intégrés s’afficheront.

 Cet article a été en partie réalisé à l’aide du site ci-joint.

 

8- Insérer une image fixe (Titre, Légendes...)

A partir d’une image sur le disque dur

Télécharger ce fichier, puis l’ouvrir avec le Bloc-note (une fois téléchargé, clic droit / ouvrir avec / Bloc-note). Modifier le chemin d’accès à l’image (en orange) dans le texte suivant :

images/jpeg/google_earth/creer_kmz/image_fixe_1.kmz

< ?xml version="1.0" encoding="UTF-8" ?>
<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2&quot ; xmlns :gx="http://www.google.com/kml/ext/2.2&a... ; xmlns :kml="http://www.opengis.net/kml/2.2&quot ; xmlns :atom="http://www.w3.org/2005/Atom&quo... ;
<ScreenOverlay>
<name>Image fixe</name>
<Icon>
<href>C :\Documents and Settings\Ludo\Mes documents\Lycée\SIG\Google Earth\Outils GE\image fixe.JPG</href>
</Icon>
<overlayXY x="0" y="1" xunits="fraction" yunits="fraction"/>
<screenXY x="0" y="1" xunits="fraction" yunits="fraction"/>
<rotationXY x="0" y="0" xunits="fraction" yunits="fraction"/>
<size x="0" y="0" xunits="fraction" yunits="fraction"/>
</ScreenOverlay>
</kml>

A partir d’une image déposée sur un serveur

Télécharger ce fichier puis l’ouvrir avec le Bloc-note (une fois téléchargé, clic droit / ouvrir avec / Bloc-note). Modifier le chemin d’accès à l’image (en orange) dans le texte suivant :

< ?xml version="1.0" encoding="UTF-8" ?>
<kml xmlns="http://www.opengis.net/kml/2.2&quot ; xmlns :gx="http://www.google.com/kml/ext/2.2&a... ; xmlns :kml="http://www.opengis.net/kml/2.2&quot ; xmlns :atom="http://www.w3.org/2005/Atom&quo... ;
<ScreenOverlay>
<name>Image fixe</name>
<Icon>
<href>http://pedagogie.ac-montpellier.fr :...</href>
</Icon>
<overlayXY x="0" y="1" xunits="fraction" yunits="fraction"/>
<screenXY x="0" y="1" xunits="fraction" yunits="fraction"/>
<rotationXY x="0" y="0" xunits="fraction" yunits="fraction"/>
<size x="0" y="0" xunits="fraction" yunits="fraction"/>
</ScreenOverlay>
</kml>

Pour modifier la position de l’image dans la fenêtre d’affichage de Google Earth

Utiliser les valeurs (0 / 0,5 / 1) pour les axes x et y en utilisant les indications ci-dessous :

(ex : gauche bas : x=0 y=0 ; milieu haut : x=0.5 y=1...)

Des informations complémentaires sont disponibles dans ce document pdf. images/jpeg/google_earth/creer_kmz/insertion_dune_legende.pdf

 

9- Polygones de surfaces et trajet

Création de polygones dont on peut faire varier la couleur, la transparence, la hauteur au sol (avec une possibilité de proportionnalité par rapport à une grandeur quelconque) ... Dans l’onglet "Mesure", relever les valeurs du périmètre et de la surface.

Télécharger la fiche technique

Création de trajets ou de lignes : en ajoutant un trajet (icône "trajet" dans la barre supérieure d’outils ou bien en cliquant droit sur le dossier de travail de gauche et "Ajouter" puis "trajet"). Vous pouvez choisir la couleur, l’épaisseur du tracé et rajouter un texte descriptif, une photo, ... etc. Il est aussi possible de faire tracer par Google Earth un trajet routier en choisissant deux adresses dans la fenêtre (Rechercher / itinéraire), ou en utilisant deux repères déjà créés (cliquer sur "A partir de ce lieu" dans l’onglet du 1er repère, puis "Vers ce lieu" dans l’onglet du 2ème repère).

    Lorsque le trajet est enregistré, accéder alors à ses propriétés (clic droit / Propriétés) et choisir, dans l’onglet "Altitudes", l’option "Par rapport aux fonds marins" ou "Au niveau du sol", et dans l’onglet "Mesures" l’unité "kilomètres". Quitter en cliquant OK. Puis effectuer de nouveau un clic droit sur le trajet, et choisir "Afficher le profil d’élévation". Ce dernier apparaît en bas de l’écran.

Télécharger la fiche technique : Polygone - Trajet

 

 10- Ajouter un objet 3D

Le modèle 3D existe déjà

1- Le modèle est déjà placé dans un dossier de l’ordinateur : soit au format Collada dae (forme simple, sans texture), soit au format kmz (forme + texture). Il est possible de retrouver le fichier dae dans un format kmz : modifier l’extension .kmz en .zip → le modèle dae se trouve alors dans le sous-dossier Files obtenu. Voir la fiche technique pour insérer un modèle dae.

    Cliquer sur "Ajouter/Modèle" puis rechercher le modèle souhaité dans le dossier indiqué.
    Utiliser les repères verts encadrant l’objet pour agrandir, pivoter, déplacer l’objet.

 

2- Le modèle n’est pas dans l’ordinateur :

    Il faut le rechercher dans la Banque de modèle 3D.
    Il faut ensuite enregistrer le modèle choisi au format kmz (Google Earth), ou skp (Google SketchUp).

 

Le modèle 3D est à créer, ou à modifier

Il faut utiliser le logiciel SketchUp :

    soit pour rechercher un modèle 3D existant dans la banque de modèle 3D : "Fichier/Banque d’image 3D/Télécharger des modèles". Le modèle télécharger peut ensuite être modifié.
    soit pour créer un nouveau modèle. Il faut pour cela utiliser la fiche technique de SketchUp.

 

 11- Superposer un trajet GPS (tracking)

A l’aide d’un récepteur GPS, que ce soit un GPS personnel type randonnée ou tout simplement un récepteur indépendant (100€ environ), communiquant par bluetooth avec un ordinateur portable, ou une tablette équipée d'un GPS intégré, on peut enregistrer un fichier gpx, .txt , .nme (trajets) ou .wpt (waypoints), qui sera transformé en .kml pour s’ouvrir avec Google Earth (fichier/ouvrir). Voir les explications pour la transformation des fichiers.

Remarque : de plus en plus de GPS enregistrent maintenant les fichiers au format gpx ou kml (la conversion n’est alors plus à faire).

La version 5.0 de GE permet de connecter directement les GPS Garmin et Magellan avec le logiciel Google Earth.

Étiquettes : SIG